LES VINS

Faire du vin c’est à la fois très simple et très empirique.



vins-image1-L’expérience y est irremplaçable, la compréhension du potentiel de chaque
parcelle indispensable, c’est pourquoi le vinificateur se bonifie généralement avec l’âge.
La grande majorité des sols viticoles bourguignons marient l’argile et le calcaire, et se nomment donc à juste titre argilo-calcaire. 
Cependant les proportions d’argile et de calcaire variant sans cesse
d’un coteau et d’une parcelle à l’autre, les sols sont d’une grande hétérogénéité, y compris sur une même exploitation.
Si la notion de terroir est souvent mise en avant, d’autres paramètres comme
l’exposition, l’altitude, l’âge des vignes sont à prendre en compte lorsque l’on veut produire du vin.
Le Mâconnais dont nous faisons partie, est réputé pour ses blancs de grande qualité, tous élaborés avec du Chardonnay. La part des cépages rouges
(Gamay et Pinot Noir) est plutôt restreinte, bien que certains terroirs et certaines expositions permettent d’obtenir d’excellents vins rouges.
Nous avons par exemple des parcelles aux sols très argileux qui conservent
l’humidité longtemps car très peu filtrants et qui conviennent très bien
à l’élaboration de vins blancs ronds et gras.
En revanche les terrains assez calcaires de Cruzille sont plus propices
à la production de Pinot Noir.

Notre gamme de vins reflète cette variété de profils.



vins-image2

Les vins Blancs


Par exemple, pour le Mâcon Cruzille qui est un peu le vin emblématique
du Domaine, nous assemblons des vins issus de différentes parcelles d’âge et d’exposition variés. L’assemblage est toujours un moment particulier pour
le vigneron, semblable à un puzzle, il consiste à imbriquer les qualités de chaque cuvée pour donner un ensemble cohérent qui satisfera nos papilles. Le Mâcon Cruzille « Les Vignes de Michel » quant à lui est une cuvée plus confidentielle, toujours produite à partir de la même vigne, la première plantée par mon père. Elevé en fût, ce vin rond et gras, aux notes légèrement vanillées, montre tout le potentiel des terroirs très argileux de l’Echelette.
Produit à partir du cépage Aligoté, le Bourgogne Aligoté est un vin blanc sec, «un vin de comptoir» moins aromatique que le Chardonnay et souvent plus
nerveux. L’addition de crème de cassis par le Chanoine KIR a donné naissance au fameux Kir qui sert surtout à masquer l’acidité d’un cépage souvent ardent.

vins-image3

Les vins Rouges


En dépit de la prédominance du Chardonnay, comme cité plus haut, nous
possédons quelques parcelles de Pinot Noir, situées sur la commune de Cruzille. Ce cépage qui obtient ses lettres de noblesse plus au Nord, dans les Côtes de Beaune et de Nuits est parmi les plus capricieux
et nécessite beaucoup de travail. Il est important de maitriser la vigueur de la vigne, l’ensoleillement des grappes, leur nombre et leur répartition dans chaque pied. Si ces conditions sont réunies, et si la météo nous
 est clémente, le Pinot Noir donne des vins à la finesse incomparable.

vins-image4

Le Crémant de Bourgogne

Enfin, le Crémant de Bourgogne appelé aussi « Méthode Champenoise »,
reprend les principes de production de Champagne.
A l’époque où les techniques de vinification ne permettaient pas de gommer les mauvaises conditions météo, les vignerons « champanisaient » les millésimes trop médiocres. Il n’en est rien aujourd’hui où l’on apporte grands soins à l’élaboration de ce vin à part entière.
Permettant l’assemblage de plusieurs cépages en proportions variées, il autorise surtout le mariage des deux grands cépages bourguignons : Chardonnay
et Pinot Noir
. Le Chardonnay apporte souvent une trame acide indispensable
à la « prise de mousse » et donc à l’élaboration d’un vin effervescent.
Le Pinot Noir quant à lui donne souvent fruité et finesse aux vins ainsi obtenus.

La Belouse 

« La Belouse » est un lieu dit de la commune de Cruzille où nous exploitons deux parcelles (Chardonnay et Pinot Noir). Très répandu dans le Mâconnais
avec des orthographes différentes (Les Beluses, la Belouge, les Beluges) ce nom désigne à chaque fois une terre faite de marnes bleues qui apparaissent
lorsqu’on laboure.
Ces marnes ou glaise qui conservent humidité et fraîcheur, convient bien à la culture de la vigne en permettant aux racines de puiser l’eau nécessaire
à son développement et à la maturation des raisins.
C’est la singularité de ce terroir et des vins obtenus qui nous ont donné l’idée de différencier ces cuvées.